fbpx

[wpcrypto_list]

Arweave nous promet un web préservé !

  • By Bastien Langlais
  • 14 novembre 2019
  • 0 Comment
  • 1022 Views

La proposition de valeur d’Arweave est de proposer un web préservé de toutes censures, des applications utilisables après la faillite de leur société, l’enregistrement permanent de document, ils veulent vous offrir un Permaweb.

Pour le paiement, ils s’appuient sur la loi de Moore, les coûts seront perpétuellement divisés par deux, alors un paiement te permettra de couvrir tes frais indéfiniment. Tu payes pour une centaine d’années à l’avance !

« La demande de stockage de données augmentant de manière exponentielle, la nécessité d’un protocole de stockage de données décentralisé à faible coût qui stocke ces données en permanence est une nécessité. »

Une genèse basée sur la problématique de la FakeNews.

À la sortie de leurs diplômes de doctorat, les cofondateurs ont cherché une solution pour lutter contre les fakes news qui polluent le web. C’est là qu’ils se sont penchés sur l’idée d’horodater et de rendre permanent les sources d’informations, ainsi pas de réappropriation de l’information, de suppression, ni d’oublis.

La blockchain été l’outil idéal pour réaliser leur vision, par contre, pour créer une scalabilité saine et envisager une solution à grande échelle, ils sont passés par le développement de leur propre technologie blockchain. Ainsi, si tu as de l’espace de stockage libre, tu peux leur mettre à disposition contre une rémunération. Il est aussi important de noter que le projet est Open Source, c’est pour eux le meilleur moyen de faire participer les utilisateurs, mineurs et développeurs à leur évolution du web.

« La mission d’Arweave est de devenir la nouvelle bibliothèque d’Alexandrie » a écrit Sam Williams, le fondateur d’Arweave. « Mais invulnérable aux points d’échec des services centralisés, garantissant que les connaissances et l’histoire communes de l’humanité soient disponibles pour toutes les générations futures. »

Cette solution s’adresse alors à tous, les journalistes aux universitaires en passant par les professionnels du droit, ils dépendent tous de sources et citations fiables pour leur travail.

L’objectif a toujours été de mettre fin à la désinformation. Williams conclut :

« Nous pensons que nous sommes en train de fermer ce qu’Orwell a appelé le trou de mémoire pour que les gens ne puissent pas changer. »

Un projet Permaweb déjà en production.

Le projet d’Arweave est déjà en production depuis 6 mois, le public commence à répondre. Avec plus d’une centaine d’applications enregistrées, dont un client de messagerie et rien que sur le mois d’octobre, plus de 50 000 objets ont été stockés. À la suite de leur participation au programme d’accélération de Techstars Berlin, ils ont réussi à clôturer un tour de table de 5 millions de dollars. Cette levé a été dirigée par a16z Crypto et elle réunie la participation de 1kx, Arrington XRP Capital, Union Square Ventures (USV), et Multicoin.

« Beaucoup de projets de cryptos sont très complets dans leurs livres blancs, mais courts sur leurs codes. Arweave, c’était le contraire « , explique Albert Wenger, associé de Union Square Ventures.

USV a testé le Permaweb en stockant des mesures de dioxyde de carbone de l’administration national Oceanic and Atmospheric, que les négationnistes du changement climatique pourraient vouloir effacer.

De plus, avec cette solution, au lieu d’avoir besoin d’un navigateur spécifique à l’exploration d’une blockchain, tu peux accéder à ce qui est stocké sur le Permaweb via des navigateurs web traditionnels, car les données et applications sont référencées avec des URL classiques.

Un peu de technique.

Le service proposé peut s’imager comme le Uber du stockage en plus d’une blockchain protégeant le système, ils mettent en relation les personnes qui ont de l’espace disponible avec ceux ayant besoin de place… La blockchain d’Arweave est alors innovante dans sa conception et son offre, faisons le tour ensemble.

Les utilisateurs

Côté « client » ou utilisateur, c’est plus tôt simple et intuitif. Il te suffit d’installer l’extension chrome et de télécharger un Wallet associer à ton compte Google. Ensuite, tu peux faire des transferts de fonds via Upvest, le service qui te permet de regrouper plus une centaine de wallets en version gratuite. Une fois ton portefeuille rempli de quelques AR, qui est à 1,06 $ au moment ou j’écris ces lignes, tu pourras utiliser leur service d’archivage. C’est-à-dire qu’une fois que tu découvres une source ou un page importante que tu as besoin d’archiver dans l’état actuel, il te suffira simplement de lancer le processus d’archivage. Contre quelques dizaines d’AR, tu pourras accéder et partager ta page enregistrée avec une URL ou en PDF. C’est ainsi que tu protèges tes sources et que tu les rends immuables.

Le minage

Côté mineurs, il y a des différences dues à la technologie spécifique utilisée sur le réseau Arweave. Sur un réseau plus traditionnel, tu as différents types de noeud qui traite la chaîne de blocs, ceux qui enregistrent la chaîne entière ou partiellement et ceux qui tentent de trouver des blocs. Pour ce projet, les rémunérations sont un peu différentes, la base du minage est sur un système traditionnel de Proof-of-work mais là ou ils se distinguent, c’est qu’ils ont ajouté une preuve d’accès.

« Au lieu de rivaliser pour brûler le plus d’électricité possible, les mineurs se font concurrence pour reproduire le plus de données possible dans le système. En outre, à mesure que la taille de la vague de blocs (blocweave) augmente, la quantité d’électricité dépensée au cours du processus d’extraction diminue. »

Sur ce réseau, ce n’est pas que la puissance de hashage, ou la capacité de stockage qui compte, c’est une combinaison de ces deux caractéristiques, puis un débit d’échange assez fort pour proposer une réactivité d’accès très compétitive.

Explications des trois points clefs du minage d'Arweave, le web préservé

Le coût de stockage

Si on compare la solution du web préservé de Arweave, le Permaweb, à des solutions cloud comme Google, AWS, OVH etc… À court terme le Permaweb sera bien plus cher par contre, en s’appuyant sur le principe de la loi de Moore, les coûts de stockage sont théoriquement diminués de 30% chaque année. Ce qui permet de maintenir un référencement des fichiers sans limites. En plus, le réseau décentralisé serait toujours en mesure de couvrir les coûts tant que ce taux ne baisse pas de moins de 0,5 %.

M. Williams indique, « Si nous sommes tombés en dessous de 0,5% de baisse des coûts de stockage, alors de très, très mauvaises choses seront arrivées aux humains. Et même alors, les paiements d’aujourd’hui couvriraient 200 ans de stockage. »

Protocoles et technologies

Ils ont également essayé de penser à créer une structure de protocole différente de l’échange entre noeuds ou encore la structure des blocs. Par exemple, pour pousser le réseau à s’autogérer, il y a la techno WildFire. Le principe se résume à «  Si vous partagez avec moi, je partagerai avec vous », les mineurs sont égoïstement incités à stocker et partager les données le plus rapidement possible avec les autres, pour se construire une réputation positive. Alors, les données sont partagées aux autres membres du réseau rapidement et continuellement de manière autonome et la vitesse de partage est exponentielle

Les blocs ont deux particularités, ils n’ont pas de tailles définies et ils dissocient les données de transactions de celle du réseau. Ainsi, au lieu de déplacer et enregistrer l’entièreté d’un bloc, il y a seulement une ‘ombre’ du bloc qui est communiquée. Ce processus permet le traitement de gros blocs sur le réseau en quelques kilo-octets.

Concernant l’utilisation de son service par les pirates, ils ont aussi réfléchi à la question. Pour qu’un document/ contenu soit validé, il doit t’être approuvé par les autres noeuds, c’est là ou on retrouve le proof of work. Ainsi les contenus protégés par les droits d’auteurs et les sujets sensibles comme les revenge porn n’auront pas leur place sur le réseau. M. Williams conclut également qu’il ne pense pas que leur service coûteux sera favorisé aux solutions de torrents gratuites.

Concluons

Cette nouvelle technologie présentée par Arweave ne peut peut-être appliquée à Bitcoin, Ethereum et EOS, tandis que Archive.org, The Wayback Machine et Perma.cc se concentrent sur des utilisations académiques pour la préservation de sites Web peu profonds. Voilà où en est aujourd’hui un projet innovant en production qui profite d’un nouvel élan avec cette levée de fonds. Je changerais mon traditionnel « wait & see » par un « participates, that’s all »

Source 1 – Source 2 – Source 3

Ne rate rien des news de la cryptosphère avec ton assistant OBLOK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *